16 mars 2017

3e colloque du Réseau – Bordeaux

Troisième colloque du Réseau des Cliniques Juridiques Francophones organisé par le Forum Montesquieu de l’université de Bordeaux
Avec le soutien de la Fondation Anthony Mainguené

 

« Univer-cités ? La dimension citoyenne des cliniques juridiques »

Bordeaux, les 16 et 17 mars 2017

(Pôle Juridique et Judiciaire, 35 place Pey-Berland à Bordeaux)

 

Page internet sur le site de l’Université de Bordeaux

Inscriptions par à : forum.montesquieu@u-bordeaux.fr

Contact : Lucile Raimbeaux – Lucile.raimbeaux@u-bordeaux.fr / 05 56 00 98 02

Universités citoyennes, place de l’université dans la cité, formation d’étudiants-citoyens… autant de termes qui reviennent couramment dans la présentation des cliniques juridiques. Le développement récent de ces cliniques dans l’espace francophone relance la question du rôle de l’université dans la société. Dans le monde anglo-saxon, les cliniques juridiques se sont clairement investies d’une mission de justice sociale, venant pallier le manque de structures d’aide aux plus vulnérables. Les cliniques juridiques francophones développent de leur côté des modèles généralement basés sur deux piliers, professionnalisation des étudiants et vocation sociale. Ce contexte est imprégné de la spécificité francophone de la notion de service public, de ses particularités et de l’existence d’un système d’aide juridictionnelle. Mais au-delà de la formation des étudiants et de l’accès au droit, quel rôle jouent les cliniques juridiques pour l’Université et dans la Cité ? Le réseau des cliniques juridiques francophones souhaiterait entamer une réflexion autour des questions suivantes, en consacrant une demi-journée à chaque thématique :

 

Jeudi 16 mars

Pôle Juridique et Judiciaire, 35 place Pey-Berland 33000 Bordeaux (amphi Duguit)

14h – Discours d’ouverture du Colloque

14h45 – Les cliniques juridiques : lieu d’une pratique et/ou d’une transformation du droit ?

Les cliniques juridiques peuvent-elles être un lieu de pratique du droit où l’enseignement se voudrait innovant et basé sur des cas réels ? Leur vocation serait alors de transformer l’enseignement du droit au travers d’une méthodologie pluridisciplinaire, transversale et pratique.

Les cliniques peuvent aussi avoir vocation à susciter des réflexions sur le droit lui-même et ses évolutions (critiques et analyses de l’application du droit et de ses défaillances). Plus avant, les cliniques juridiques pourraient avoir pour mission de porter le message d’une nécessaire évolution du droit.

Que les cliniques aient vocation à renforcer la pratique dans les enseignements ou à favoriser l’émergence de changements dans le droit, participent-elles (et comment) à former les citoyens de demain ?

Animé par Olivier DECIMA, université de Bordeaux

Intervenants :

  • Malika BOULENOUAR et Malika BOUZIANE, université d’Oran II (Algérie)
  • Jérôme DIROU, barreau de Bordeaux (France) – sous réserve de confirmation
  • Abdelfettah EL FATIN, université Hassan II (Maroc)
  • Marie LAMARCHE, université de Bordeaux (France)
  • David PAVOT, université de Sherbrooke (Canada)
  • Olivier PLUEN, université de Versailles Saint-Quentin (France)

17h – Fin des débats

17h30 – 19h30 Assemblée Générale du Réseau des Cliniques Juridiques Francophones

Pôle Juridique et Judiciaire, 35 place Pey-Berland 33000 Bordeaux (Salle 1K)

 

Vendredi 17 mars

9h – L’enseignement clinique du droit: une formation citoyenne ?

Pôle Juridique et Judiciaire, 35 place Pey-Berland 33000 Bordeaux (amphi Duguit)

Lors de cette session, nous nous questionnerons autour des éléments éthiques et déontologiques que rencontre l’étudiant clinicien lors de sa participation, de la prise de conscience sociale que peut amener un programme clinique et des conséquences de cette ouverture pour l’étudiant. Les acquis sont-ils uniquement professionnels ou ont-ils une incidence dans et au-delà de leur pratique professionnelle ?

Animé par Olivier DUBOS, université de Bordeaux

Intervenants :

  • Khalid ANTRI, université de Rabat (Maroc) – sous réserve de confirmation
  • Marie DERAMAT, université de Bordeaux (France)
  • Delphine GOUELLO, juriste en association (France)
  • Christine LASALLAS et Rose-Marie BORGES, université d’Auvergne (France)
  • Marie MERCAT-BRUNS, sciences Po Paris (France)
  • Jean-Christophe POISSON, formateur (France)
  • Nabil SOUISSI et Rachida JELASSI, université de Tunis El Manar (Tunisie)

14h – Les cliniques juridiques participent-elles à transformer la place de l’université dans la cité ?

Salons de l’Hôtel de ville, place Pey-Berland, 33 000 Bordeaux

Quel est le rôle de l’université ? Est-ce uniquement la formation des étudiants et les activités de recherche ? L’université, service public, a-t-elle d’autres vocations? Si oui, quelles en sont les limites ? Comment les cliniques juridiques s’insèrent-elles dans les missions de l’université ? Quelle place est faite aux étudiants ? Sont-ils ou doivent-ils en être les acteurs, les vecteurs ?

Animé par Cécile CASTAING, université de Bordeaux

Intervenants :

  • Julieta BARRENECHEA, universidad del Pais Vasco UPV/EHU (Espagne) – sous réserve de confirmation
  • Djemila CARRON et Camille VALLIER, université de Genève (Suisse)
  • Dieudonné KOSSI, université de Lomé (Togo)
  • Romain OLLARD et Amarande BAUMGARNER, université de La Réunion (France)
  • Erick SULLIVAN, université Laval (Canada)
  • Benjamin PELLETIER, université de Bordeaux (France)
  • Emmanuelle VIGNAUX, Région Nouvelle Aquitaine (France) – sous réserve de confirmation

17h30 – Synthèse des débats

Par Xavier AUREY, Réseau des Cliniques Juridiques Francophones

2119_forum-montesquieu-logo-bandeau_0 logo-mainguene