Clinique juridique « One Health, Une seule santé »

Etablissement : Université Paris-Saclay – Evry Val d’Essonne, France
Domaines d'intervention : , ,

Directrice : Aloïse Quesne, Maître de conférences en droit privé

La Clinique juridique est parrainée par M. le député Cédric Villani et Mme la députée Laëtitia Romeiro-Dias.

Inaugurée le 2 mars 2021, cette Clinique juridique est la première Clinique juridique francophone à avoir pour objet le concept « One Health » ou « Une seule santé ».

L’approche « One Health » appelle à renouveler notre vision de la santé, en commençant par la reconnaissance de l’interdépendance du vivant. Cet éveil des consciences suggère la nécessité de prendre en considération le concept « One Health ». Remis à l’honneur au début des années 2000, ce concept ancien ambitionne de décloisonner les disciplines et les enseignements dans une approche collaborative, multisectorielle et transdisciplinaire, promouvant une approche interdépendante, unifiée et interconnectée entre les personnes, les animaux et l’environnement.
Il s’agit d’une vision holistique de la santé. En 2010, l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation mondiale pour la santé animale et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture ont créé une alliance tripartite et, le 31 mai 2018, elles ont signé un protocole d’accord pour renforcer leur action commune visant à lutter contre les menaces sanitaires découlant des interactions avec l’environnement et entre humains et animaux. C’est notamment au moyen d’une Nature respectée et protégée, au regard des entités animales, végétales et environnementales, que l’institutionnalisation du concept « One Health » et les politiques de santé publique pourront être pleinement effectives. Les étudiants cliniciens travaillent prioritairement sur des thématiques transversales aux enjeux juridiques et éthiques importants (zoonoses, agriculture cellulaire, intelligence artificielle, transhumanisme, maladies liées à la pollution environnementale, protection de la biodiversité…). Ils ont ainsi l’occasion de faire la lumière sur les enjeux, y compris au regard des générations futures, de l’absence de prise en compte suffisante du concept « One Health » et les bienfaits d’une approche intégrée de la santé, tout en appréhendant les différentes façons dont ce concept se traduit et pourrait être renforcé par le droit.

Rattachée au Master 2 Droit de la santé et des biotechnologies, la Clinique juridique possède un « axe pratique » et un « axe recherche ». Le premier axe se traduit par la mise en place de séminaires praticiens et d’ateliers cliniques, afin de se former à des exercices concrets (formation à la recherche documentaire, …), de mettre leurs connaissances théoriques en pratique (rédaction de conclusions, plaidoiries…) et de créer des liens entre les étudiants cliniciens et des professionnels, tels que des avocats ou des associations. Dans cette dynamique, la Clinique juridique « One Health, Une seule santé » a développé plusieurs partenariats, notamment avec le Genopole, premier biocluster français.

Le second axe se traduit quant à lui par une activité de recherche appliquée, destinée à être mise en œuvre lorsque des partenaires institutionnels saisiront la Clinique pour des avis juridiques concernant une problématique donnée. La Clinique peut aussi être amenée à traiter d’une thématique de recherche déterminée. Il s’agit donc, pour les étudiants cliniciens, d’avoir la possibilité de mener des projets de recherche collectifs. Ces projets tutorés ont pour ambition de faire travailler les étudiants cliniciens dans le cadre d’une structure de recherche collective, à la manière d’un laboratoire de recherche, permettant d’aboutir à la rédaction d’articles scientifiques destinés à être publiés dans des revues juridiques, ainsi qu’à l’organisation d’évènements tels que des colloques, conférences, etc. La veille juridique effectuée par les étudiants cliniciens peut également donner lieu à la publication de brèves et de synthèses, ayant pour objectif d’analyser des notions étudiées ou d’expliquer des évolutions législatives et jurisprudentielles.

Contact : aloise.quesne@univ-evry.fr